Très simplement, une maison passive c’est une maison à très faible consommation énergétique. Et particulièrement qui a une consommation de chauffage quasiment nul. Pour arriver à ce résultat, une maison passive possede une isolation thermique renforcé et des appareillage peu énergivore. Le concept de la maison passive vous propose de consommer moins et mieux !

Un peu d’histoire…

logo passivhausCette technique de construction a vu le jour en Allemagne par le Dr. Wolfgang Feist en 1991, fondateur de l’Institut Passivhaus. Cette institution décerne la labellisation Passivhaus aux bâtiments construis dans les règles de l’art. La maison passive n’est pas une marque de commerce, mais un concept de construction qui est ouvert à tous.

logo la maison passiveEn France, l’association « Maison Passive » encourage le développement d’une filière professionnelle par le biais d’une formation afin de garantir l’efficacité de la construction passive mais aussi le développement de l’innovation et la diffusion du savoir-faire depuis 2007.

Le principe de base de l’économie d’énergie n’a bien sûr pas été inventée en 1991 mais le concept venu de plusieurs techniques a été amélioré et précisé au fil du temps.
Depuis 1970 déjà, des bâtiments économes en énergie et bioclimatiques existaient. De nombreuses personnes et institutions ont participé à sa découverte et sans ces individus, une pièce importante du problème aurait manquée et la précision du concept n’aurait pas vu le jour de si tôt.

maison DarmstadtLa première maison passive, Kranichstein à Darmstadt, a été construite en 1991 par une équipe de scientifique à laquelle Bo Adamson et Gerd Hauser ont contribué.

Concrètement, c’est quoi une « maison passive » ?

Une maison passive c’est avant tout le confort de l’occupant dû à une isolation renforcée. Faire le choix d’une maison passive vient souvent de l’aspiration d’habiter d’une part, un intérieur sain et chaleureux et d’autre part, de maîtriser la consommation d’énergie en chauffage. Les besoins sont considérablement réduits !
Ces performances énergétiques sont dues à une enveloppe isolante et une étanchéité à l’air continues qui entoure tout le bâtiment comme un manteau imperméable qui le protège l’hiver MAIS AUSSI l’été. Un facteur très important à ne pas négliger : la ventilation. Elle se trouve essentielle au concept de construction du fait de l’étanchéité à l’air importante de celui-ci mais aussi d’une qualité de l’air nettement améliorée.

Le nom de maison « passive » vient de l’utilisation d’une source de chaleur provenant du rayonnement solaire ainsi que des apports internes produits par les occupants et les appareils de la maison. Egalement, une grande exposition des fenêtres au sud est nécessaire pour permettre aux rayons de soleil d’une part, d’illuminer la pièce et d’autre part, d’apporter de la chaleur. C’est pourquoi, une température ambiante agréable est possible en toute saison.

Pourquoi maintenant ?

Aujourd’hui, nous nous tournons vers les bâtiments passifs du fait de notre situation environnementale critique. En effet, afin de nous chauffer il faut utiliser de l’énergie ce qui engendre malheureusement une pollution atmosphérique évidente.

La COP21 a pour but de limiter le réchauffement à 2 degrés et donc, cela nécessite de limiter fortement nos émissions de gaz à effet de serre et de renoncer à une grande partie des ressources fossiles.

Dans cette optique, le gouvernement français s’est engagé à :
• diminuer de 30 % la consommation d’énergie fossile en 2030
• réduire la consommation d’énergie finale de 50% à l’horizon 2050

Cette baisse des consommations ne peut être tenue que si le premier poste des consommations énergétiques, le bâtiment, s’engage dans une voie de sobriété énergétique.
Ce qui nous ramène à une solution claire : diminuons nos besoins en chauffage en construisant Passif ! Personne ne regrettera nos vieux chauffages imposants, poussiéreux, bruyants et dégageant une odeur déplaisante.