Peut-être avez-vous comme projet de faire bâtir une maison pour vous et votre famille, vous installer à la campagne ou bien à proximité de la ville. Dans ce cas, vous aurez très certainement commencé à vous informer des démarches et des possibilités qui s’offrent à vous. L’une des étapes essentielles est évidemment de bien choisir son terrain constructible, qui vous garantira un cadre de vie adapté à vos envies, vos attentes. Comme il n’est pas toujours évident de savoir par où commencer, voici quelques conseils pratiques pour vous orienter.

La localisation

Tout d’abord, vous devriez établir une liste de critères de souhaits, en pensant à ce que vous aimerez avoir comme environnement : plutôt champêtre ou urbain, sur un terrain isolé ou bien en lotissement…

La localisation est une donnée fondamentale, et l’un des critères les plus importants à prendre en compte. En effet, il est préférable de choisir un terrain constructible qui soit relativement à proximité de votre lieu de travail, mais aussi des écoles, des cabinets de médecins, ainsi que des axes et infrastructures majeures (les gares par exemple). Cependant, beaucoup de personnes ne souhaitent pas habiter trop près de lignes TGV, et c’est un point à vérifier lorsque vous vous intéresserez à une offre.

Il est conseillé de visiter plusieurs fois l’emplacement d’un terrain, afin de se faire une idée précise de l’environnement, de la qualité de vie à cet endroit. Un dernier point : vérifiez les taxes locales ! Effectivement, elles peuvent varier de manière significative d’une commune à une autre, et c’est un paramètre qui peut vous aider à faire votre choix.

La nature du terrain

Il conviendra également de prêter attention à la configuration des terrains disponibles. En effet, la surface peut être répartie d’une manière peu propice à la construction d’une maison : vous pourriez vous retrouver sur une parcelle difforme.

De même, la topologie constitue une autre donnée majeure. Un terrain irrégulier, présentant une pente, même peu prononcée, augmentera les frais des travaux de terrassement. Il serait donc préférable de trouver un domaine plus facile à aménager, nécessitant peu d’investissement dans les fondations.

De ce côté, si vous avez un doute sur un terrain qui vous intéresse, il est envisageable de demander l’expertise d’un géologue, qui sera en mesure de vous éclairer sur la nature du sous-sol. Les services des mairies sont également habilités à vous renseigner, pour tous types d’informations, dont la consultation du PPRN (Plan de Prévention des Risques Naturels), qui vous permettra de vérifier si l’emplacement du terrain se situe dans un espace par exemple soumis aux risques d’inondation.

Les modalités de votre construction

Une fois que vous aurez validé le choix de votre terrain, la réalisation des travaux pourra être envisagée en détail. En fonction des parcelles disponibles, deux modèles de construction de maisons sont généralement proposés : soit avec constructeur imposé, soit libre de constructeur. Le premier cas est controversé, et beaucoup de particuliers qui souhaitent faire bâtir se dirigent vers la deuxième option. En effet, le terrain libre de constructeur permet en principe un plus large choix.

Aujourd’hui, dans un contexte de modernisation de l’habitat par l’utilisation des énergies et des matières renouvelables, vous pouvez penser à une maison en bois, de plus en plus tendance, et qui s’inscrira en douceur dans un paysage de campagne. Pour prévoir l’avenir et les normes qui sans doute bientôt seront en vigueur, il serait envisageable d’opter pour une maison bioclimatique, avec chauffe-eau solaire, isolation naturelle, pompe à chaleur… L’intérêt pour vous serait à terme de réduire à terme les coûts de chauffage, votre facture énergétique.

Bien que vous puissiez envisager de réaliser les travaux, ou une partie seulement, par vous-même, le mieux est d’être conseillé et accompagné par un professionnel pour une telle construction.